Centre international d'études
pour la conservation et la
restauration des biens culturels

Transformer notre monde : ICCROM et le programme de développement durable à l’horizon 2030

ICCROM et le programme de développement durable à l’horizon 2030

Devant le nombre croissants de défis et d’incertitudes auquel notre monde fait face, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté en septembre 2015 le Programme de développement durable à l’horizon 2030 qui propose la réalisation de 17 objectifs ambitieux et universels pour transformer le monde dans lequel nous vivons.

La grande nouveauté de ce programme a été l’insertion, pour la première fois, du secteur de la culture dans les grandes priorités mondiales et sa reconnaissance comme un facteur de développement socio-économique et environnemental. À travers sa mission de conservation du patrimoine culturel au niveau international, l’ICCROM est plus de jamais déterminée à œuvre pour atteindre ces objectifs du développement durable (ODD).

Sur les 17 objectifs proposés huit concernent directement l’ICCROM et sa mission de doter ses États membres d’outils, de connaissances, de compétences et d’environnements propices à la conservation du patrimoine culturel sous toutes ses formes et pour le bénéfice de tous.

Parmi ces huit objectifs, trois se retrouvent dans tous les programmes de l’ICCROM :

Objectif 4 : Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie

Le renforcement des capacités, dont la formation professionnelle, est une priorité et une activité phare de l’organisation. L’ICCROM contribue à la réalisation de cet ODD à travers les formations, les nombreuses possibilités d’apprentissage et de développement professionnel qu’elle offre tout au long de la vie à des participants du monde entier, notamment les pays en développement.

Objectif 5 : Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et filles

Au fil des ans, l’ICCROM s’est efforcée de promouvoir, dans le cadre de ses activités, l’égalité des sexes des participants et des intervenants. Cette démarche a été couronnée de succès, puisqu’en 2016, la parité des participants aux cours était presque parfaite avec 56 % d’hommes et 46 % de femmes. Dans le cycle actuel du programme et budget, le personnel de l’ICCROM maintiendra son approche de l’égalité des sexes lors de la sélection des participants et des intervenants pour l’ensemble des activités et des programmes.

Objectif 11 : Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables, et en particulier, Objectif 11.4 : Consolider les efforts de protection et de préservation du patrimoine culturel et naturel mondial.

Tous les domaines des programmes de l’ICCROM contribuent à la réalisation de cet ODD. Le rôle consultatif de l’organisation dans le cadre de la Convention du patrimoine mondial et les formations relatives à l’augmentation de la résilience des villes en cas de catastrophes naturelles et de conflits œuvreront à la réalisation de cet objectif.

Les cinq autres ODD auquel l’ICCROM se relie sont plus ténus et se font au niveau de projets spécifiques :

  • La promotion des meilleures pratiques et la volonté de construire des institutions efficaces, responsables et transparentes (objectif 16)
  • La promotion de l’innovation (objectif 9)
  • L’encouragement de partenariats multiples innovants (allant des gouvernements aux organisations intergouvernementales, des NGO aux communautés locales et entités privés) qui mobilisent et partagent leurs connaissances, expertises, technologie, et ressources financières pour soutenir la réalisation des objectifs de développement durables et apporte, à l’échelon international, un soutien accru pour assurer le renforcement efficace et ciblé des capacités (objectif 17)
  • Et enfin, la contribution à un tourisme durable qui génère des emplois et promeut la culture et les produits locaux (objectifs 8 et 14)