Centre international d'études
pour la conservation et la
restauration des biens culturels
Programme et budget

Programme et budget

Programme de travail et de budget de l’ICCROM (PTB) pour l’exercice biennal 2018-2019

Dans le cadre du nouveau cycle stratégique (2018-2023), l’ICCROM entend répondre à la demande croissante de ses services dans ce contexte mondial difficile. À l’heure où la conservation du patrimoine culturel est considérée comme un facteur fondamental du développement durable et de la cohésion des sociétés, l’inclusion de la culture et sa conservation en tant que moteur du développement économique, social et environnemental exigent un changement profond dans la manière dont l’ICCROM remplit son mandat. 


À sa 87e session en novembre 2016, le Conseil de l’ICCROM a adopté un nouveau document d’orientation stratégique intitulé « Orientations stratégiques de l’ICCROM 2018-2023 : Catalyser le changement en matière de patrimoine culturel - Conservation du patrimoine dans un monde en pleine évolution ». Ce document a été finalisé en avril 2017. Il identifie les défis et les opportunités rencontrés dans le domaine de la conservation et présente la mission, la vision ainsi qu’un ensemble de valeurs fondamentales défendues par l’ICCROM. Plus important encore, le document énonce trois orientations stratégiques et neuf objectifs pour permettre à l’organisation de mener à bien sa mission.

Un autre élément important déterminant les priorités du PWB découle de l’engagement pris par l’ICCROM dans le cadre de son adhésion au Programme de développement durable à l’horizon 2030 qui définit une vision universelle, intégrée et transformatrice pour un monde meilleur. Une croissance inclusive et durable est au cœur du nouveau cadre et des nouveaux objectifs. En effet, le Programme de développement durable à l’horizon 2030 adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2015 inclut une reconnaissance du rôle unique que la culture doit jouer au sein des sociétés et communautés.

L’ICCROM continuera de donner aux professionnels de la conservation du patrimoine de ses États membres les moyens de contribuer au tourisme durable qui crée des emplois et promeut la culture et les produits locaux au profit des communautés, met sur pied des institutions résilientes et encourage l’innovation. 


Au cours du prochain exercice biennal, l’ICCROM continuera également de renforcer la protection et la conservation du patrimoine culturel et naturel dans ses États membres, en offrant une éducation, des outils, des méthodologies et des conseils techniques de haute qualité. L’ensemble de son programme favorisera une culture de la paix et de la non-violence, ainsi qu’une sensibilité envers la diversité culturelle et l’égalité des sexes.

L’organisation y parviendra grâce à une coordination internationale efficace qui exigera la création de capacités analytiques fondées sur des données probantes et le déploiement d’efforts contribuant à orienter l’agenda international en matière de conservation culturelle. L’ICCROM s’appuiera sur l’application des meilleures pratiques en matière de gestion de la conservation et sur le suivi régulier des politiques de conservation afin de proposer une approche multidimensionnelle en matière d’élaboration des politiques de conservation. Cette approche devrait non seulement améliorer les normes de conservation, mais aussi garantir que les avantages qui en découlent soient partagés plus équitablement entre les groupes sociaux, en tenant compte des différentes dimensions qui influent sur le bien-être des communautés.

Grâce à cette vision qui constitue la force motrice du nouveau cycle stratégique, l’ICCROM encouragera l’inclusion des États membres afin de mettre en place des institutions responsables et transparentes, en transformant ses propres pratiques et son administration. En améliorant sa responsabilité, son efficience et son efficacité, l’ICCROM apportera une valeur ajoutée à ses États membres, en réponse à un environnement budgétaire difficile.