Centre international d'études
pour la conservation et la
restauration des biens culturels
« Accord De Rome » pour la Sauvegarde…

« Accord De Rome » pour la Sauvegarde du Patrimoine en Péril est Approuvé

Rome Appeal approved for the protection of heritage at risk

La Conférence internationale « Documenter le Patrimoine en péril », promue et organisée par l’association italienne « Incontro di civiltà », présidée par M. Francesco Rutelli, avec la collaboration de l’ICCROM, s’est achevée après deux jours de grand succès.

Des spécialistes et experts en histoire de l’art, conservation et nouvelles technologies venus de l’Europe entière, des États-Unis, de Chine et de divers pays arabes, des responsables de l’UNESCO, de l’ICCROM et d’autres organisations internationales majeures… en bref, des centaines de personnes ont échangé hier au Palais Poli et ce jour au siège impressionnant de l’ancien planétarium. Au cœur des débats, la nécessité de déterminer un code universel pour le catalogage des biens culturels en péril et l’adoption d’engagements immédiats en matière d’intervention dans les zones de guerre, comme sur les lieux d’urgence et de crises environnementales, pour une mise en sûreté du patrimoine affecté et la reconstruction des sites et monuments endommagés ou détruits, sur la base de critères scientifiques rigoureux.

Les participants ont approuvé l’Appel de Rome, une action pouvant être considérée comme pionnière, et ce à l’unanimité.

À cet égard, Francesco Rutelli a déclaré : « Nous pouvons parler d’un fort leadership italien, fruit d’un long engagement, allant des « Casques bleus » de la Culture à la volonté de créer une plateforme mondiale transparente visant à recenser le patrimoine en péril. Désormais, avec l’adoption de l’Appel de Rome, nous œuvrerons pour que l’Italie soit en première ligne dans la reconstruction des monuments et sites touchés ces dernières années. L’intervention pour la sauvegarde des anciennes civilisations de Mésopotamie en Iraq sera prioritaire, en collaboration avec le Gouvernement italien, et avec le soutien de fondations privées, à commencer par la Fondation « Terzo Pilastro – Italia e Mediterraneo ».

À ce propos, le Président du Conseil, M. Paolo Gentiloni, a assuré son engagement, et M. Vincenzo Amendola, sous-secrétaire aux Affaires étrangères délégué pour l’Iraq, est intervenu en conclusion des travaux : « Une mission italienne en Iraq est organisée dès la semaine prochaine, laquelle prévoit une rencontre avec leur Ministre de la culture, là où le grand effort pour reconstruire et libérer l’Iraq passe également par la défense et la reconstruction du patrimoine archéologique et culturel ».

Le Directeur général de l’ICCROM, M. Stefano De Caro, a déclaré : « Donner de l’espace aux projets qui rendent accessible une documentation archivistique de qualité à travers les nouvelles technologies digitales signifie allier l’efficacité technique à la valeur ajoutée du partage international ».

Le Ministre italien du patrimoine culturel et du tourisme, M. Dario Franceschini, lors de son intervention au cours de la première journée de la conférence, a fait l’annonce suivante : « Lors de la rencontre des ministres de la culture, mardi prochain, l’Italie proposera le concept d’un groupe de travail européen visant à intervenir dans le cadre de la sauvegarde du patrimoine culturel ».

À l’issue de la session de vendredi, une délégation a été reçue au Quirinal par le Président de la République italienne, M. Sergio Mattarella, alors que l’ensemble des orateurs étaient accueillis au Palais Chigi par le Président du Conseil, M. Paolo Gentiloni. Tous deux ont confirmé l’engagement de l’Italie visant à renforcer les instruments de diplomatie culturelle et de collaboration internationale à l’appui du patrimoine artistique dans le monde, et particulièrement dans les zones de combat.

Au terme de la seconde journée, les participants se sont engagés à soutenir les résolutions de l’Appel de Rome : la délibération, en dix points, sera transmise aux gouvernements de tous les États membres de l’ONU, de l’UNESCO et de l’ICCROM.