Centre international d'études
pour la conservation et la
restauration des biens culturels
29ème Assemblée générale de l’ICCROM

29ème Assemblée générale de l’ICCROM

Communiqué de presse

134 pays rassemblés à Rome pour évoquer la protection du patrimoine culturel à travers le monde

GA XXIX

Au moment où les conflits et les catastrophes naturelles frappent de plus en plus durement le patrimoine culturel et les populations, l’ICCROM ouvrira sa 29ème Assemblée générale à Rome, du 18 au 20 novembre 2015.

Les délégués des 134 États membres de l’ICCROM (Centre International d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels) se rencontreront afin d’examiner les directions futures de l’Organisation. L’ICCROM, créé il y a 60 ans par l’UNESCO, partage des méthodologies et des pratiques en faveur de la protection du patrimoine culturel, élément essentiel pour la paix et le développement. Guerres et conflits ayant malheureusement permis des attaques intentionnelles sur le patrimoine, la communauté de l’ICCROM participera par ailleurs à la rencontre organisée le 15 novembre par l’association Religions pour la Paix, Section italienne, en mémoire de Khaled al-Assad, spécialiste du patrimoine de Palmyre.

L’ICCROM souhaite honorer les États membres particulièrement impliqués dans le patrimoine mondial et les remercie pour leur rôle actif, notamment les Émirats Arabes Unis qui se sont associés à l’ICCROM afin de créer un Centre pour le patrimoine arabe. La 29ème Assemblée générale sera l’occasion de remercier la délégation des Émirats dirigée par le Dr Mohammed Khamis Al Muhairi, directeur général du Conseil national du Tourisme et des Antiquités, suite à la signature du récent accord de siège ICCROM-ATHAR. Accord qui comprend par ailleurs une contribution volontaire de 7,8 millions d’euros à l’organisation ! C’est la première contribution de cette envergure à l’ICCROM. Les contributions volontaires sont essentielles et permettent à l’ICCROM de continuer son mandat à l’échelle mondiale. Le généreux soutien financier des Émirats Arabes Unis permettra le développement du Centre ICCROM-ATHAR, situé à Sharjah, EAU. Ce centre travaillera avec les États membres de cette région afin de trouver des solutions pour faire face aux risques liés au patrimoine du monde arabe.

L’ICCROM souhaite également célébrer et remercier les nombreux autres États membres qui ont apporté leurs substantielles contributions permettant d’aider l’ICCROM à protéger et servir sa vaste communauté mondiale. De multiples États membres, institutions et professionnels ont également contribué généreusement au progrès de la conservation, au-delà de leurs limites et de leurs mandats. Ces pays incluent le Japon, le Mexique, la Norvège, la République de Chine, la République de Corée, et d’autres nations à qui l’ICCROM souhaite exprimer toute sa gratitude.

Afin de permettre à l’ICCROM de répondre rapidement à des situations de crise toujours plus fréquentes, comme pour le récent séisme au Népal en mai 2015, l’ICCROM est en train de développer un fonds d’urgence en vue d’apporter des formations, des réponses ad hoc et d’autres actions nécessaires en cas de catastrophes, et pour lequel des contributions volontaires de la part des États membres seraient extrêmement appréciées.

Lors de cette 29ème Assemblée générale, l’ICCROM saluera le retour de la Fédération de Russie. La Fédération de Russie peut se vanter de posséder des sites culturels et des musées de renommée mondiale, dont le musée de l’Hermitage, le musée d’État Pouchkine, la Galerie Tretiakov, ainsi que 26 sites inscrits au patrimoine mondial. Ce nouvel État membre important permet à l’ICCROM d’envisager de nouveaux programmes et activités pour le bénéfice de la région et du reste du monde.

Les délégués de l’Assemblée générale de cette année souhaitent également tirer les leçons des catastrophes naturelles passées, ainsi que celles de l’impact croissant du changement climatique sur le patrimoine mondial. Ces débats renvoient à la conférence imminente Paris climat 2015 (« 21ème session de la Conférence des parties de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques », 30 nov. – 11 déc. 2015). Jerry Velasquez, directeur pour la sensibilisation et la mise en réseau à l’UNISDR, examinera dans son discours d’ouverture comment les changements climatiques alimentent la violence et l’intensité des catastrophes naturelles. La question est de savoir comment les principales organisations du patrimoine culturel peuvent coordonner leurs efforts pour protéger le patrimoine.

Le prestigieux Prix ICCROM sera remis cette année à un spécialiste africain, collègue de l’ICCROM depuis de longues années, le Dr Webber Ndoro, directeur du Fonds pour le Patrimoine mondial Africain (AWHF) et chercheur associé à l’Université de Cape Town en Afrique du Sud. Il a en effet longuement contribué au développement de la conservation en Afrique. Le Prix ICCROM est attribué à des personnes qui se sont consacrées de manière significative au développement de l’ICCROM, ainsi qu’à la conservation, protection et restauration du patrimoine culturel.

La 29ème Assemblée générale aura lieu dans les locaux de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture), Viale delle Terme di Caracalla, Rome, Italie, du 18 au 20 novembre 2015.

#culturecannotwait
#iccromga


Pour toute demande de presse, merci de contacter :

Paul Arenson
Responsable du Service des connaissances et de la communication
Tél : +39 340 8621843
(anglais, français et italien)

Jennifer Copithorne
Chargée de communication et du Web
Tél : +39 340 8504905
(anglais et italien)

Sophy Janowski
Directrice Administrative et Financière
Tél : +39 346 1772569
(anglais et français)

Par courrier électronique : media@iccrom.org