Centre international d'études
pour la conservation et la
restauration des biens culturels
L’ICCROM profondément attristé par le…

L’ICCROM profondément attristé par le décès cruel d’un spécialiste du patrimoine syrien

C’est avec une profonde tristesse que l’ICCROM et la communauté internationale des professionnels du patrimoine ont appris la nouvelle du décès de M. Khalid Al-Asa’ad , un éminent archéologue syrien, spécialiste du patrimoine.

 

 

Durant les 50 années de sa carrière consacrée à ses travaux de recherche et de gestion pour le Site du patrimoine mondial de Palmyre, M. Al-Asa’ad a collaboré avec de nombreuses missions archéologiques internationales pour des projets portant sur les ruines monumentales de Palmyre, notamment des équipes venues de France, d’Allemagne, de Suisse et des États-Unis. Il était une source d’inspiration depuis qu’il avait appris l’araméen de Palmyre dans les années 80 et jusqu’au moment de sa retraite, ces dernières années. La majeure partie des connaissances actuelles sur Palmyre sont le fruit des travaux difficiles qu’il a menés et de son dévouement. Il est devenu un pilier du développement de la protection et de la gestion du patrimoine en Syrie.

L’ICCROM a été enrichi par ses connaissances et son amour de la culture dans le cadre de son programme ICCROM-ATHAR, lorsqu’il a fait profiter les participants d’un atelier tenu en 2005 sur la gestion des sites du patrimoine en Syrie de ses compétences. L’héritage qu’il nous laisse aujourd’hui est très important du fait de sa contribution majeure au domaine du patrimoine à l’échelle internationale et régionale. M. Al-Asa’ad était un incomparable conservateur de la culture et un ardent défenseur de la protection du patrimoine. Il a défendu les trésors de Palmyre jusqu’à la fin, et au prix de sa vie.

Ces dernières années ont été marquées par des guerres et des conflits qui endeuillent les communautés avec une violence inimaginable et détruisent le patrimoine culturel d’une manière systématique. Le dévouement de M. Al-Asa’ad restera un guide dans les efforts et les initiatives que nous déploierons, par solidarité avec les professionnels qui travaillent sur le terrain et mettent leur vie en danger pour défendre le patrimoine culturel de l’humanité tout entière.

M. Al-Asa’ad était un collègue apprécié et un ami fidèle de nombreux professionnels de la communauté du patrimoine qui regretteront fortement son absence.

L’ICCROM adresse ses sincères condoléances à sa famille, à ses collègues de la Direction générale des antiquités et des musées et à tous ses amis de la communauté du patrimoine à travers le monde.

Stefano De Caro
Directeur général