Centre international d'études
pour la conservation et la
restauration des biens culturels
Fin du cours sur la conservation du…

Fin du cours sur la conservation du papier japonais

Cours international sur la conservation du papier japonais, 28 août au 15 septembre 2017

J paper course logos

 

Japanese paper course

L’édition 2017 du cours sur la conservation du papier japonais JPC a pris fin à Tokyo le 15 septembre. Cet événement hautement spécialisé de trois semaines s’est tenu du 28 août au 15 septembre 2017.

Ce cours vise à apporter des connaissances globales et une expérience du papier japonais ainsi que des approches et des techniques de conservation traditionnelle japonaises à dix professionnels de la conservation issus d’un certain nombre d’États membres.

L’association de conférences, de démonstrations et de sessions pratiques a offert un aperçu des techniques de la tradition japonaise de fabrication du papier et des matériaux utilisés tels que le papier japonais, les adhésifs, et notamment la pâte d’amidon de blé, ainsi que des principes qui guident l’entretien de ces collections au Japon. Les sessions pratiques ont été menées par des formateurs d’un groupe agréé sur les « techniques de restauration du papier japonais ».

Des excursions organisées dans le cadre de la formation dans la ville de Mino, la préfecture de Gifu, ont permis aux participants d’assister à la fabrication de papier japonais (Hon-minoshi) qui est classé comme un important bien culturel immatériel du Japon et comme bien du patrimoine culturel immatériel par l’UNESCO. Une visite de Kyoto a renforcé la compréhension de la tradition de fabrication du papier japonais.

En outre, les participants ont eu l’opportunité, tout au long de la formation, de réfléchir à la protection des techniques artisanales requises pour la conservation, telles que les techniques de fabrication du papier et des pinceaux.

Japanese paper course closure

Le cours a offert de multiples occasions d’établir des passerelles entre les traditions japonaises et occidentales de conservation du papier et d’aider les conservateurs à évaluer l’applicabilité de l’approche, des matériaux et des techniques japonais au patrimoine culturel non japonais. Dotés d’une meilleure connaissance des caractéristiques fondamentales de la tradition du papier japonais, les participants sont désormais mieux à même de prendre des décisions concernant l’entretien des artefacts japonais de leurs collections.

Le cours de conservation du papier japonais est organisé chaque année depuis 1992, en collaboration avec les autorités japonaises chargées du patrimoine à Tokyo et l’ICCROM.

États membres représentés (participants au cours et personnes-ressources) : Argentine, Australie, Chine, République tchèque, Grèce, Israël, Japon, Lettonie, Philippines, États-Unis